La Reine des Neiges

la reine des neiges affiche 2.jpg

« LA REINE DES NEIGES »

Librement inspiré du conte de Hans-Christian Andersen

Théâtre visuel expressionniste et marionnettes

 

Spectacle TP - dès 7 ans - durée : 1h

la reine des neiges-3.jpg

Mise en scène : Anne Morier et Ombline de Benque

 

Interprétation : Ombline de Benque, Anne Morier

Marionnettes : Ombline de Benque

Scénographie : Arnaud Louski Pane

Lumières : Alexandrine Daloiso

Musiques : Dominique Lentin

 

L'HISTOIRE

C’était un méchant troll, le pire qui soit. Un jour il créa un miroir maléfique.

Quiconque le regardait voyait son monde se déformer, devenir triste et sombre et son cœur se geler. Un autre jour, deux sbires du méchant troll, particulièrement maladroits, laissèrent le miroir leur échapper des mains. Il se brisa en des centaines de millions de milliards de morceaux qui s’éparpillèrent de par le vaste monde.

 

Dans une grande métropole vivent deux enfants ; Kay et Gerda. Un soir d’hiver particulièrement rude et froid, la grand-mère leur révèle l’existence de la Reine des Neiges, maîtresse incontestée du royaume des glaces.

Ce petit fier à bras de Kay n’en a que faire. Il n’y croit pas ; pire, il la provoque.

Le lendemain il reçoit une poussière étrange dans l’œil, quelque chose qui le pique jusqu’au cœur.

Kidnappé par la Reine des Neiges pour avoir douté de son pouvoir, il devient alors son jouet de glace. Prisonnier du miroir tout autant que de cette reine de l’hiver, il perd peu à peu son âme d’enfant. En ville, pour tous, l’enfant est mort et disparu. Pour tous, sauf pour la petite Gerda. Partie à sa recherche, elle devra affronter tous les dangers, se perdre dans bien des histoires, jusqu’aux frontières même de l’oubli.

 

Quelque part, dans un étrange cabinet de curiosités, les deux sbires du méchant troll sont condamnés à faire manuellement le travail du miroir maléfique ; leur mission d'aujourd'hui consiste à suivre l'histoire de Kay et Gerda et s'assurer qu'elle finit mal. Leur moyen : un petit éclat de miroir. Incrusté dans l’œil de Kay, il modifiera sa vision des choses et nos deux malfaisants pourront alors pénétrer dans l'univers mental du petit garçon. A moins que les enfants ne reprennent le contrôle de leur destinée.